Jean-Paul Sartre (Paris, 1905 – ib., 1980)

5,500.00

1 in stock

Category:

Description

Important lot of one autograph letter signed and one autograph document dated 17 November 1953 by the French philosopher and writer. After the death of the journalist and former communist minister Yves Farge (1899-1953), his widow asked the philosopher for a word of sympathy in memory of her husband. Sartre sends here his original text (probably a first draft, as it contains some deletions and corrections) where he refers to the former president of the movement as a “…Combattants de la paix et de la liberté…” as well as the “Congrès de Vienne” where, having seen the action of the “French pacifist”, he had had the opportunity to know him better : “…du premier coup, il m’a séduit par sa puissance silencieuse, par la patience du corps et de l’esprit avec laquelle il écoutait les contradicteurs, par l’autorité de ses brèves réponses, qui révélait la profondeur de ses convictions, et … par la chaude amitié qu’il portait à tous les hommes, par cette confiance … qu’il témoignait à chacun … il allait de group en groupe … il interrogeait inlassablement les délégués – tous les délégués. mettant tout le soin dont il était capable à dégager les courants qui brassaient cette grande foule ; il était le lien vivant de tous avec chacun, il voulait tenir compte de tous nos désirs et s’en faisait l’interprète auprès des autres organisateurs… nous savions… qu’il était un des principaux artisans de ce Congrès … ce que j’ai admiré le plus en lui : le goût passionné des contacts et cet amour si vivant, si concret de la Démocratie en acte”. In the letter accompanying the manuscript, Sartre informed Mrs. Farge that he would unfortunately not be able to go to Austria, because the adaptation of his play Kean”… passe ce soir en générale et il faut que je sois auprès des acteurs toute le semaine qui suit…”. He hoped to be freer and wished to have the opportunity to tell her in person of all his respectful friendship. 2 pp. In fine condition.